Que faire en cas de blessure aiguë ?

Une blessure aiguë est une blessure qui est survenue il y a moins d’une semaine. Afin d’aider à récupérer plus rapidement, il existe un acronyme «P.R.I.C.E» qui permet de se mémoriser les étapes à suivre :

  • «P» : pour Protection : l’idée est de protéger la région afin d’éviter de vous blessez davantage.Vous pouvez par exemple utilisez des béquilles, une canne ou  d’autres types de support ou attèle afin d’immobiliser partiellement la région blessée.
  • «R» pour Repos : Reposez-vous pour une courte durée seulement, pas plus de 2-3 jours, puis reprenez peu à peu vos activités. Reprenez vos activités PROGRESSIVEMENT tout en étant à l’écoute de votre corps.  Une mise en charge optimale aide à votre guérison alors qu’un repos prolongé peut nuire à votre guérison. Toutefois, certains exercices tels que des exercices de mobilité ou des exercices de renforcement isométriques, effectués sans douleur, peuvent vous aider à accélérer votre guérison.
  • «I» pour Ice : Prenez un sac froid (en gel, de petits pois ou un sac ziploc avec des glaçons), entourez-le autour d’un linge à vaisselle humide et appliquez-le sur votre région douloureuse pendant 15-20 minutes à quelques reprises. Le sac magique n’est pas assez froid pour être thérapeutique. Cela aidera à diminuer votre douleur et votre inflammation. Vous pouvez appliquer le tout aux maximum aux deux heures. Attention, l’application de glace de façon trop fréquente peut nuire à votre guérison. Évitez la prise d’anti-inflammatoire qui peuvent nuire à votre guérison selon les dernières recherches scientifiques.
  • «C» pour Compression : Votre chiropraticien peut vous faire un bandage élastique de compression pour votre blessure, ce qui aidera à enlever l’enflure. De plus, les attelles compressives en néoprène peuvent vous aider à cette fin. Toutefois le bandage ne doit pas causer d’engourdissements, d’élancements ou de changement au niveau de la couleur de votre peau, signe d’une compression vasculaire.
  • «E» pour Élévation : Si possible, élevez la région douloureuse plus haut que le niveau du cœur, afin de favoriser le bon retour veineux et de diminuer l’enflure. Par exemple, pour une entorse de la cheville, vous pouvez dormir sur le dos avec la cheville surélevée sur un coussin.

Clinique Chiropratique des Allumettières

470 chemin Vanier, local 217, Gatineau, Québec, J9J 3J1

819-557-6222