Vous avez des maux de tête ? Est-ce une migraine ? Des céphalées de tension ? Des céphalées cervicogéniques ?

Avant toute chose, regardons ensemble les différents types de maux de tête ainsi que divers traitements reconnus efficaces pour ces conditions :

La céphalée de tension

La céphalée de tension est la forme de maux de tête la plus fréquemment rencontrée. Ce type de mal de tête survient souvent en fin de journée, dû à l’accumulation de la fatigue et du stress quotidien.

Elle est très souvent associée à de la tension et de la raideur au niveau de certains muscles du cou et de la tête : trapèze supérieur, sous-occipitaux, muscles de la mâchoire, etc.

  • Durée : 30 minutes à 7 jours
  • Symptômes : Douleur souvent bilatérale aux tempes, en bandeau ou à la base de la nuque; souvent ressentie comme une pression, un serrement ou un étau. Intensité légère à modérée. Contrairement à la migraine, le patient reste relativement fonctionnel.

La céphalée cervicogénique

La céphalée cervicogénique, quant à elle, est un mal de tête associé à un problème au niveau cervical (cou). Elle survient fréquemment à la suite d’un traumatisme au cou (ex. : un accident de voiture).

  • Durée : Variable. Les symptômes peuvent être présents tout le temps de la dysfonction.
  • Symptômes : Douleur souvent unilatérale (d’un seul côté) lors d’antécédents de trauma au cou; sensibilité cervicale; augmentation de la douleur lors de certains mouvements; perte d’amplitude de mouvement.

Migraine

La migraine est une forme de céphalée qui revient de façon récurrente. Elle peut s’accompagner de signes avant-coureurs tels que : fatigue, vue trouble, tension cervicale ou d’un aura, un ensemble de signes neurologiques tels que flashs visuels, picotements, perte de vision, engourdissement, perte de sensation, etc.

Encore aujourd’hui, la science arrive difficilement à en établir l’origine précise. Elle peut être liée au cycle menstruel ou à une autre fluctuation hormonale, à une hypoglycémie, à une réaction à certains aliments, etc. Voici une liste de certains aliments qui peuvent favoriser l’apparition d’une migraine :

Tiré de : Médecin du Québec

Critères diagnostiques :

  • Durée : 4-72 heures
  • Symptômes : Douleur souvent au front et aux tempes, unilatérale (d’un seul côté), pulsatile (comme un cœur qui bat), d’intensité modérée à forte, aggravée par l’activité physique, possiblement accompagnée de nausées/vomissements et d’hypersensibilité au son et à la lumière.

Traitement pour les maux de tête

Chiropratique : Votre chiropraticien s’assurera d’une bonne fonction au niveau des articulations de votre cou et haut du dos, en terme d’alignement et mobilité. Il s’assurera de travailler la musculature et de vous donner des exercices d’étirement et de correction posturale, afin de maintenir votre lordose cervicale, par exemple. Si vous avez un problème de mâchoire, il saura également travailler le tout afin d’aider votre condition. La revue systématique de données probantes issues de la recherche établit qu’il y ait une bonne efficacité clinique des thérapies manuelles pratiquées par les chiropraticiens pour le traitement les maux de tête d’origine cervicale. Pour plus de détails sur la recherche, cliquez ici https://www.ordredeschiropraticiens.ca/fr/la-profession-chiropratique/la-recherche-en-chiropratique/

Travail musculaire : Le travail au niveau des tissus mous peut être effectué par votre chiropraticien afin de détendre la musculature. Vous pourriez également consultez par exemple un ou une massothérapeute en co-gestion. La massothérapie est démontré particulièrement efficace pour les céphalées de tension. Également. l’application de chaleur pendant 15-20 minutes peut aider à diminuer la tension au niveau de vos muscles.

Programme d’exercices : faites régulièrement ces exercices d’étirements afin de relâcher les tensions au niveau de votre cou, à tenir 30-60 secondes, 1 fois par jour

Journal de céphalées : À l’aide ce journal, que vous pourrez trouver ici : http://chiroallumettieres.ca/wp-content/uploads/2019/11/Journal-des-céphalées.pdf vous pourrez identifiez vos facteurs déclencheurs :

  • Douleurs au cou et tensions musculaires
  • Menstruations ou fluctuations hormonales
  • Manque de sommeil (fatigue) et stress élevé
  • Sauter un repas ou ne pas boire assez d’eau (déshydratation)
  • Certains stimulis tels que la musique et la lumière trop forte, certains parfums, etc.
  • Prise de certains médicaments (effets secondaires) ou de certains aliments déclencheurs
  • Être en sevrage de café ou de tabac ou de certains médicaments
  • Etc.

Habitudes de vie : Ayez de bonnes habitudes de vie, incluant la pratique de l’activité physique (30 min/jour), une alimentation saine et variée, des heures de sommeil suffisantes (6 à 8 heures) et régulières (routine), boire beaucoup d’eau (2L/j).

Gérez votre stress! Évitez de serrer les dents lorsque vous êtes stressés, car la tension musculaire pourrait déclencher une crise. Évitez également de mâcher longuement de la gomme. De plus, pratiquez des exercices de relaxation telle que la respiration abdominale, la méditation, ou la méthode de Jacobson. Vous trouverez des exemple ici : http://chiroallumettieres.ca/exercices-relaxation-meditation/

Attention! La surutilisation de médicaments en vente libre (tylenol, advil, etc) pour contrôler vos maux de tête et migraines peut entraîner un cercle vicieux et augmenter la fréquence et l’intensité de vos céphalées. Lorsque prise occasionnellement, il n’y a aucun problème, toutefois ce type de médication ne règle pas la cause de votre problème.

Certains suppléments peuvent aider : Magnésium (citrate/bisglycinate, 350-500 mg/j), ou pour les migraines : un café dès l’apparition des symptômes précurseurs. Au préalable, parlez-en avec votre chiropraticien et votre pharmacien pour voir si cela vous convient.

Clinique Chiropratique des Allumettières

470 chemin Vanier, local 217, Gatineau, Québec, J9J 3J1

819-557-6222